Turquie, un modèle à bout de souffle

Envoyé spécial du 3 avril 2014

Turquie un modèle à bout de souffle

Publicité

[ratings]

Vue d’Europe, la Turquie est souvent présentée comme un modèle d’islamisme modéré.
Caroline Fourest et Fiammetta Venner sont allées enquêter dans ce pays où depuis l’été dernier avec les manifestations de la place Taksim, la révolte gronde.

Elles ont rencontré ceux que l’on pourrait appeler les gagnants et les perdants de l’ère de Tayyep Erdogan, le premier Ministre et de son parti l’AKP.

Les gagnants, ce sont les femmes voilées, qui peuvent désormais porter leur voile à l’école, au parlement, et même devenir les modèles de demain dans certaines séries télévisées.
Les « perdants », ce sont les laïques. Certains sont des militaires, des journalistes « accusés » de complot et jugés par des « cours spéciales », puis enfermé à l’issue de procès collectifs.

Le modèle d’ouverture de la Turquie est-il à bout de souffle ?

Turquie un modèle à bout de souffle un reportage d’Envoyé spécial (France 2)

Publicité





Publicité



  • Pierre Michauville

    Sujet intéressant, mais Caroline Fourest et sa compagne, franchement, aucune crédibilité !

    • Je te l’accorde, elle a souvent sa propre vision / interprétation des sujets.
      J’aurais aimé voir l’avis d’un pro-Erdogan au lieu de rassembler que les témoins
      contre