C’est cher d’être pauvre | Envoyé spécial

C’est cher d’être pauvre

Envoyé spécial du 27 novembre 2014

C’est cher d’être pauvre

C’est cher d’être pauvreChauffage, électricité, logement, mutuelle santé, assurance, crédit bancaire, téléphonie mobile : plus on a un budget serré, et plus on paie cher. Un paradoxe qui ne semble choquer personne. Et pourtant, Martin Hirsh, ex-Président d’Emmaüs France, a publié « Cela devient cher d’être pauvre », aux éditions Stock en 2013. Un livre qui dénonce cette double peine. C’est de ce constat que les journalistes d’Envoyé spécial ont enquêté sur ce phénomène qui pénalise les ménages les plus fragilisés. Quand on est pauvre, payer un loyer en ville, alors que le prix au m2 est plus cher pour les petites surfaces, est de l’ordre de l’impossible. Mais gagne-t-on à s’installer en banlieue ? Certes, le loyer est moindre, mais pour se rendre à son travail, il faut une voiture, ou une carte de transports multizones. Parfois, il faut les deux ! Au final, entre carburant et passe Navigo, les ménages se retrouvent à payer plus cher.

Inventeur du revenu de solidarité active (RSA), Martin Hirsch explique dans son livre que, sur une année, un ménage avec un enfant, locataire d’un 70 m2 et ayant 1 540 euros ressources par mois va, sans s’en rendre compte, payer 1 025 euros de plus de charges fixes diverses que le même ménage gagnant 3 300 euros et louant 90 m2…

Même problème pour les forfaits de téléphonie mobile, auxquels les ménages précaires ont difficilement accès car il faut justifier d’un prélèvement automatique mensuel et donc d’un revenu minimum. Seule solution, le recours à la carte prépayée dont le coût de la minute est 50% plus cher que dans un forfait basique. Et les exemples sont encore nombreux. Les journalistes d’Envoyé spécial sont allés à la rencontre de ces Français qui se sentent pénalisés parce que pauvres.

C’est cher d’être pauvre un reportage de Envoyé spécial (France 2)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


Afficher les boutons
Masquer les boutons