Métro, boulot, chrono : merci patron

Métro, boulot, chrono : merci patron

Spécial investigation du 2 mars 2015

Métro, boulot, chrono : merci patron

Métro, boulot, chrono : merci patronUne méthode moderne de management, baptisée «Lean», révolutionne depuis quelques années la gestion de la production dans les entreprises et les services. Objectif : rationaliser au mieux les différentes tâches réalisées afin de travailler plus efficacement et surtout plus vite. Dans cette course à la performance et à la compétitivité, les cadences à suivre entraînent une pression de plus en plus forte. Conséquence : surmenage, épuisement physique et psychologique, facteurs de stress et de mal-être se multiplient.

Métro, boulot, chrono : merci patron un reportage de Spécial investigation (Canal+)

2 Comments on Métro, boulot, chrono : merci patron

  1. Avant de lancer un reportage pareil il a fallu que tu te renseignes mieux sur le Lean! D’ailleurs ton reportage reflète bien la traduction que tu as donné au mot Lean, selon toi ça veut dire maigre (qui se traduit slim en anglais) alors que la vraie traduction est svelte ( la différence est là!) ce que t’as présenté c’est de la réduction des
    Coûts, donc rendre l’entreprise maigre! Alors que svelte signifie rendre l’entreprise plus performante en éliminant les gaspillages et en travaillant sur le bon produit au bon moment selon la demande client, ce n’est pas du tout travailler plus rapidement…

  2. Ben, ce que tu viens de donner, c’est la définition théorique du Lean management. Une méthode agile, inhérent à l’univers de l’informatique et permettant un meilleur développement des logiciels.
    Ce que montre ce reportage, c’est comment cette méthode permet aux entreprises, qui les utilise à mauvais escient, de réduire leur coût de production tout en imposant une cadence infernale de travail aux salariés. Ce qui n’a effectivement rien à voir avec le Lean management et ses valeurs.
    D’ailleurs, pour rappel, les 4 valeurs de la méthode agile de son manifeste :
    – Les individus et leurs interactions plus que les processus et les outils.
    – Du logiciel qui fonctionne plus qu’une documentation exhaustive.
    – La collaboration avec les clients plus que la négociation contractuelle.
    – L’adaptation au changement plus que le suivi d’un plan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


Afficher les boutons
Masquer les boutons