Bientôt dans votre assiette (de gré ou de force)

Bientôt dans votre assiette (de gré ou de force)

Spécial investigation du 18 mai 2015

Bientôt dans votre assiette (de gré ou de force)

Bientôt dans votre assiette (de gré ou de force)En quinze ans, les organismes génétiquement modifiés ont profondément bouleversé les habitudes de production dans le monde agricole.

Des firmes agrochimiques, à l’instar de Monsanto, ont donné naissance à des variétés de soja et de maïs, plus résistantes aux pesticides.
Pour autant, des effets secondaires sont constatés par les éleveurs et agriculteurs.
Au Danemark, où la quasi-totalité des animaux d’élevage est nourrie au soja transgénique, les éleveurs de cochon ont vu apparaître un mal nouveau, la mort jaune, une maladie gastrique qui tue 30% des bêtes.
En Argentine, la culture transgénique a permis d’augmenter de 65% de la surface cultivable.
Les riverains de ces exploitations dénoncent une pollution massive issue des pesticides.

Bientôt dans votre assiette (de gré ou de force) un reportage de Spécial investigation (Canal+)

19 Comments on Bientôt dans votre assiette (de gré ou de force)

  1. Merci pour ce reportage !!!!!!! Il devrait passer en boucle sur TF1 !!!! et être projeté dans les lycées , dans les écoles d’agriculture ………..mais bon ………….on a le droit de rêver ………………..

  2. je suis prof d’svt et lors du thème sur les enjeux planétaire contemporain en seconde, je compte bien le montrer aux élèves
    merci pour ce reportage

  3. Les pub de Monsanto, ce n’est rien d’autre que du Novlangue. Ce n’est que du mensonge dissimulé et ceux qui achètent leurs produits ne font que enrichir un peu plus un lobby déjà au pouvoir.
    Si l’Atrazine est interdit en Europe et USA c’est qu’il y a des gros risques de pollution de l’eau, donc de santé public sans parler de la rémanence (équivalent de la demi-vie pour des déchets radioactifs).
    Le problème central à remettre en cause est la monoculture. Les techniques de monoculture ne servent que l’industrie.

  4. Et l’incorporation d’OGM dans les rations animales en Europe sont les conséquences des stratégies des entreprises pro-OGM agressive à l’OMC. Les politiciens européens, les uns après les autres ont accepter d’inclure ces OGM venant d’ailleurs dans les rations au détriment de aliments produits en Europe. Il faut un retour à l’autonomie, autosuffisance.

  5. IG Farben, Du Pont de Nemours, Monsanto, Bayer, Syngenta, BASF, Pionneer manipulent les politiciens des pays respectifs dans le cadre de leurs stratégies commerciales pour écouler le maximum de marchandise. Logiquement, plus la terre sera polluée plus ils seront satisfait. Il faut leur mettre des barrières surtout quand on sait le rôle que certaines de ces entreprises ont joué dans les guerres passées (Zyklon B, Agent Orange).

  6. 2 Problèmes majeurs leur permettent de continuer à faire circuler leur merde. Le peu d’instruction et d’intérêt que les politiciens et la population ont au sujet des OGM et le fait qu’à court terme les champs « purs » n’utilisant pas d’OGM avoisinant ceux qui en utilisent sont souvent ravagés par des maladies, parasites et insectes nuisibles encore plus virulants. Bref les cultivateurs n’ont d’autre choix que de changer pour continuer à fonctinner.

  7. Une première chose serait de repérer les habitations et propriétés de ces assassins et de traiter la totalité de leurs espaces verts avec les mêmes produits et encore, le Roudunp disposnible pour le grand public est tellement dilué (20 ou 30 % ? et peut être bien plus)

  8. Dans la deuxième vidéo à 13’40 on voit des payasant qui veulent du transgénique.

    Ces gens me font honte. On devrait leur retirer le droit de cultiver notre terre.

    Les Français ne veulent pas de transgénique et ne veulent pas de ce genre de paysants là.

  9. Il y a une solution simple qui est proposée dans le reportage.
    Ne pas acheter la barquette.
    Si nous choisissons de ne pas acheter cette barquette, elle ne sera pas produite.
    Nos achat d’aujourd’hui feront le monde de demain.
    A vouloir acheter de la malbouffe peu couteuse pour s’offrir le dernier smart phone, on peut passer à coté de l’essentiel : sa santé et celle de nos descendants. mais bon chacun est libre de ses choix 😉

  10. Bravo pour ce reportage très bien fait ! ça donne à réfléchir sur la traçabilité des aliments dans une économie globale, et aussi sur le coût humain et environnemental d’une production de masse hors de tout contrôle…

    un seul bémol, pas un mot sur les OGM plus récents

  11. Oui, c’est bien une criminalité.. légalisée. la pire de toutes, puisqu’elle se sert de la loi pour forcer les gens, les violer, les violenter. La justice devient la meilleure alliée de ces crimes !!!

  12. Ce reportage reflète bien le monde dans lequel on vit.
    Pour les géants industriels tel que Monsanto, la vie des gens ne vaut rien. Leur seule préoccupation est de gagner encore et encore plus d’argent.
    Ils se croient au dessus de tout, même au dessus de l’État.
    Et comme on le voit dans le reportage, maintenant même les petits agriculteurs français veulent s’y mettre pour gagner plus d’argent.
    Si ca continue comme ca, ils vont détruire l’humanité.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


Afficher les boutons
Masquer les boutons