Dassault : un univers impitoyable

Dassault : un univers impitoyable

Complément d’enquête du 25 juin 2015

Dassault : un univers impitoyable

Dassault univers impitoyableDans la famille Dassault, il y a d’abord Marcel. Le patriarche. Le fondateur. L’histoire industrielle de l’avionneur Dassault commence en 1914 avec Marcel Bloch, qui deviendra Marcel Dassault en 1949. Un hommage au nom de code de résistant de son frère. En 1914, il se lance dans la construction d’avions. Déporté pendant la Seconde Guerre mondiale, il repart à zéro pour reprendre son activité.Tout au long de son histoire, Dassault a entretenu des relations avec les hommes politiques. Marcel Dassault a toujours été proche des dirigeants du pays. En 1981, François Mitterrand renonce d’ailleurs à la nationalisation totale de l’entreprise.

Et il y a Serge, le fils prodigue. En 1951, Serge Dassault devient directeur des essais en vol. Il s’occupe de ceux des Super-Mystère, Étendard, Mirages… Il a aussi l’idée de créer au sein de sa société un département spécialisé en électronique intégrée. Elle deviendra la société Électronique Serge Dassault. La politique le titille aussi et il devient en 1995 maire de Corbeil-Essonnes. Sa réélection en 2008 serait entachée par une mise en examen pour achats de votes présumés dans sa circonscription. Deux ans après la disparition du patriarche Marcel, en 1986, Jacques Chirac, alors Premier ministre, annonce officiellement le lancement du programme Rafale. Un avion de combat susceptible de remplacer les appareils de l’armée de l’air et ceux de l’aéronavale.

Dassault : un univers impitoyable un reportage de Complément d’enquête (France 2)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


Afficher les boutons
Masquer les boutons