Femmes vitriolées : la vie d'après

Femmes vitriolées : la vie d’après

Envoyé spécial du 8 octobre 2015

Femmes vitriolées : la vie d’après

Le reportage commence le jour d’après, quand la douleur physique disparaît peu à peu et laisse place à un immense vide. L’acide n’a pas seulement effacé leur visage, il a aussi emporté leur vie… Et c’est probablement ce que voulaient leurs agresseurs. Aujourd’hui, quatre à cinq femmes sont vitriolées chaque semaine en Inde. Parce qu’elles ont dit non à un homme ou refusé une demande en mariage.

Mais les femmes que nous suivons ont décidé qu’elles ne seraient pas des victimes. Ce mot, elles ne veulent d’ailleurs pas l’entendre. Elles, elles se disent combattantes. Laxmi, Rupa, Ritu et les autres vont reprendre leur vie en main. Elles le font pour elles, pour celles qui traversent la même épreuve… elles le font aussi pour prendre une revanche sur la haine. Ne vous étonnez pas de les voir rire ou danser, aujourd’hui, ensemble, elles réapprennent à s’aimer. Et sans même s’en rendre compte, envoient à tous ceux qui les croisent un message d’une force inouïe.
Leur association, Stop Acid Attacks, est en train de bouleverser l’Inde.

Un reportage de Nicolas Bertrand, Antoine Husser et Navodita Kumari.

Femmes vitriolées : la vie d’après un reportage de Envoyé spécial (France 2)

 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


Afficher les boutons
Masquer les boutons