Jeunes, Français et Djihadistes : les nouvelles recrues de l'État islamique

Jeunes, Français et Djihadistes : les nouvelles recrues de l’État islamique

Reportage du 15 novembre 2015

Jeunes, Français et Djihadistes : les nouvelles recrues de l’État islamique

Ils ont entre 15 et 30 ans. Ils sont Français mais ils soutiennent l’État islamique. À ce jour, plus de 1 000 de nos compatriotes auraient rejoint les rangs des militants ou combattants de l’EI, en Syrie et en Irak. Qui sont-ils ? Pourquoi partent-ils dans une zone de guerre ? Comment l’État islamique les recrute-t-il dans l’hexagone ?

Nos journalistes ont enquêté pendant de longues semaines pour s’infiltrer dans cette nébuleuse terroriste. Militants, apprenti-combattants ou recruteurs, nous sommes entrés en contact avec tous les maillons de cette filière qui fournit des troupes à l’organisation djihadiste.

Femmes ou hommes, vivant dans des quartiers populaires ou reclus dans de petites villes de province, ils se disent eux-mêmes extrémistes, prônent un islam sectaire et rêvent de quitter la France. Souvent contactés via les réseaux sociaux, ces jeunes se laissent convaincre par la propagande djihadiste. Piscines, villas de rêve, promesse de mariage et films de guerre réalisés avec des moyens hollywoodiens : l’État islamique attire ainsi à lui des forces vives pour mener sa marche destructrice.

Profitant de leur naïveté, l’organisation terroriste parvient aussi à attirer des jeunes femmes, parfois mineures, qui serviront d’épouses à ses combattants. Sur place pourtant, c’est une tout autre réalité qui les attend : des territoires en guerre où le manque de vivres, l’enfermement des femmes, les brimades et l’horreur des crucifixions et décapitations publiques seront leur quotidien.

 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


Afficher les boutons
Masquer les boutons