La stratégie du chaos

La stratégie du chaos

Complément d’enquête du 19 novembre 2015

La stratégie du chaos

Au-delà des morts et de la destruction, l’objectif des jihadistes est de provoquer le chaos, semer la terreur, faire vaciller un pays. Le groupe Etat islamique, derrière son nihilisme destructeur, a des théoriciens et une stratégie : le chaos. La méthode Daech est bien plus sophistiquée qu’il n’y paraît.

Faire des musulmans des boucs émissaires

Pour décrypter la stratégie des terroristes, Tristan Waleckx et Olivier Broutin ont rencontré de nombreux spécialistes des groupes jihadistes. L’ex-otage Didier François, journaliste à Europe 1, retrace les grandes lignes du « manuel du jihadiste » d’Abou Moussab Al-Souri, qui explique pas à pas la stratégie pour recruter des terroristes et incite à commettre des meurtres de masse dans les stades ou les salles de concert… Le piège de Daech : instaurer une peur de l’islam et faire de tous les musulmans des bouc émissaires. Le groupe exploite nos peurs. Des peurs qui peuvent se transformer en panique parce qu’une ampoule explose à la terrasse d’un café, comme le dimanche 15 novembre dernier, à Paris.

Un « coup d’intox » ?

C’est aussi la peur du migrant, comme l’explique le maire de Roanne, qui craint que dans le flots des réfugiés syriens qui arrivent en Europe puisse se cacher un terroriste. D’ailleurs, le kamikaze encore non identifié du Stade de France aurait traversé de nombreuses frontières jusqu’à Paris, et laissé de nombreuses traces attestant qu’il aurait bien emprunté cette route. Pour Jean-Charles Brisard, spécialiste du terrorisme, les islamistes n’ont pas besoin des flux migratoires pour entrer en Europe. Et si c’était, là aussi, une stratégie pour semer le doute sur la politique migratoire européenne, un « coup d’intox » pour diviser un peu plus la société française ?
Un reportage de Tristan Waleckx, Olivier Broutin et les équipes de Complément d’enquête

La stratégie du chaos un reportage de Complément d’enquête (France 2)

 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


Afficher les boutons
Masquer les boutons