La face cachée de Rungis

La face cachée de Rungis

Reportage du 06 décembre 2015

La face cachée de Rungis

À Rungis, Noël, c’est la période la plus importante de l’année. Rien qu’au mois de décembre, le plus grand marché de produits frais au monde écoule jusqu’à 150 000 tonnes de marchandises et de produits alimentaires chaque jour, ce qui génère un chiffre d’affaires quotidien d’ 1,5 milliard d’euros ! Rungis, c’est une ville dans la ville : 235 ha, 1 200 entreprises, 6 halles et 12 000 employés. Ici, on trouve les meilleurs produits de nos terroirs, mais aussi du monde entier, au meilleur prix. Un grenier exceptionnel qui a ses rites, ses coutumes et ses secrets.

À l’approche des fêtes, les caméras d’Enquête Exclusive ont eu accès aux coulisses de Rungis. Nous avons pu suivre, jour et nuit, les grossistes, les acheteurs et les patrons des grands restaurants et nous avons même pu assister à leurs négociations, à l’écart des regards.

Mais derrière cette vitrine de la gastronomie, qui fait la fierté de la France, Rungis offre un autre visage. L’abondance et le luxe attirent aussi des chômeurs, des retraités et des sdf, qui viennent faire les poubelles pour trouver de quoi se nourrir. Rungis, ce sont des rythmes de travail infernaux, surtout lors des périodes de réveillon. Parfois, pour tenir le choc et décompresser, certains employés du site consomment un peu trop d’alcool. Et on trouve même sur place du cannabis.

Il y a enfin le travail au noir. Quand le marché tourne à plein régime, de nombreuses « petites mains » (souvent des étrangers en situation irrégulière) viennent renforcer les équipes pour transporter les marchandises. À Noël, la police, l’Urssaf et les douanes redoublent de vigilance.

Enquête sur les coulisses et la face cachée de Rungis, le plus grand marché de produits frais du monde, comme vous ne l’avez encore jamais vu.

 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


Afficher les boutons
Masquer les boutons