États-Unis : la folie des armes à feu

États-Unis : la folie des armes à feu

Reportage du 31 janvier 2016

États-Unis : la folie des armes à feu

Aux États-Unis, 30 000 personnes meurent par balles chaque année. Un record mondial ! C’est 10 fois le nombre de victimes des attentats du 11 septembre 2001. Le droit de posséder et de porter une arme est garanti depuis 1791 par le deuxième amendement de la Constitution américaine. Plus de deux siècles après, ce droit reste inaliénable pour la majeure partie de la population et les armes ne cessent de proliférer sur le territoire. On en compte aujourd’hui 300 millions, soit près d’une arme par habitant.

Cette libre circulation des armes, notamment de fusils d’assaut et d’armes de guerre, facilite le passage à l’acte des déséquilibrés et des terroristes. Régulièrement, les tueries de masses traumatisent le pays. À Newtown dans le Connecticut, à Aurora et Columbine dans le Colorado, ou plus récemment à San Bernardino en Californie et à Roseburg, dans l’Oregon, ces drames relancent à chaque fois le débat et divisent de plus en plus l’Amérique. Ce sera l’un des thèmes majeurs de la campagne électorale.

Entre pro-armes et anti-armes, la bataille fait rage. Du côté des antis, les familles de victimes se battent pour restreindre l’accès aux armes. Du côté des pros, les industriels de l’armement et le puissant lobby de la NRA bloquent toute tentative de réforme. Il faut dire que le business génère un chiffre d’affaires de 7 milliards de dollars par an.

En attendant, il est toujours aussi facile de se procurer une arme. Aux États-Unis, il y a 50 000 armureries, des salons spécialisés et même une chaîne de télé achat (Gun TV). Normalement, il faut l’autorisation du FBI, obtenue après vérification des antécédents judiciaires et psychiatriques de l’acheteur, mais la moitié des transactions y échappent, notamment parce que les ventes d’armes entre particuliers ne nécessitent aucun papier. Nous avons fait le test et acheté, sans le moindre contrôle, un fusil d’assaut.

Quant au profil des acheteurs, il ne cesse d’évoluer. Ce sont désormais les femmes qui se passionnent pour les armes. Une Américaine sur 10 possédait une arme il y a 10 ans. Aujourd’hui, c’est le double. Les clubs de tir uniquement réservés aux femmes se multiplient dans le pays.

 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


Afficher les boutons
Masquer les boutons