Passeurs : le business de l'exil

Passeurs : le business de l’exil

Envoyé spécial du 3 mars 2016

Passeurs : le business de l’exil

En août dernier, à une cinquantaine de kilomètres de Vienne, la police autrichienne a retrouvé un camion frigorifique abandonné sur le bas-côté. A l’intérieur, 71 cadavres, dont certains déjà en décomposition. Des réfugiés : 59 hommes, 8 femmes et 4 enfants. Derrière ce drame du « camion de la mort », des passeurs.

Des multinationales du trafic de réfugiés

C’est un business rentable, très rentable. Le trafic de migrants générerait aujourd’hui plus de 6 milliards d’euros par an de bénéfices dans le monde. Il est géré par des professionnels du crime, dont certains livrent un témoignage rare aux caméras d' »Envoyé spécial » et expliquent comment ils font fortune sur la misère. Une enquête exceptionnelle entre l’Autriche et la Turquie, au cœur de ces multinationales du trafic de réfugiés.

Une enquête de Virginie Vilar, Olivier Gardette, Vivian Roussel, Marine Cargnigno et Niels Montel.

Passeurs : le business de l’exil un reportage de Envoyé spécial (France 2)

 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


Afficher les boutons
Masquer les boutons