Travailler en couple, rêve ou cauchemar ?

Travailler en couple, rêve ou cauchemar ?

Reportage du 03 avril 2016

Travailler en couple, rêve ou cauchemar ?

Pour certains c’est impensable, pour d’autres, c’est une évidence : travailler au quotidien avec son conjoint. Très répandus dans l’artisanat, les couples sont également recherchés par des franchises qui préfèrent confier leurs enseignes à un binôme lié par le mariage. Isabelle et Benoît, la trentaine et parents de trois enfants, viennent de créer leur propre affaire, une biscuiterie. Béatrice et René, eux, travaillent ensemble depuis 25 ans. Ils sont à la tête d’une Pataterie, une enseigne de restauration. Aujourd’hui, ils gagnent très bien leur vie et semblent avoir trouvé la solution pour faire durer leur couple et fructifier leur affaire. Mais parfois, les belles histoires peuvent se transformer en cauchemar.

 

 

1 Comment on Travailler en couple, rêve ou cauchemar ?

  1. Nous sommes gérant chez casino depuis 10 ans,votre émission sur capital « travailler en couple:rêve ou cauchemar » est loin d’être objectif, déjà vous nous faites passer pour des simplets qui ne savent pas se qu’ils signent, d’autre part vous interrogé 2 couples dont un en conflit comme de nombreux salariés de boîtes diverses et un payé au minimum garanti (celui ci ne prend pas en compte le logement de fonction qui est en moyenne de 800€ qui ne sort pas du salaire). Vous avez omis d’interroger les gérants payés à la commission, certain on investi dans l’immobilier pour du locatif d’autre épargne… en 10 ans jamais un inventaire négatif dont le résultat possitif est une rentrée d’argent supplémentaires ne pas oublier, nous avons passé nos 10 ans avec une direction différentes et nous n’avons jamais eu la pression, des demande d’ouverture plus large certe si on le souhaitais mais avec un dialogue toujours ouvert. Vous auriez peut être dû faire une comparaison avec un petit artisan qui ne compte pas ses heures et qui arrive à peine à se sortir un salaire sans compter les soucis de gestion, alors que la gestion en tant que gérant est classique et peu compliqué. Aujourd’hui nous avons épargne de l’argent sans se privé ni oublié nos enfants, nous avons 6 semaines de congés en couple et pendant les vacances scolaires si possible, comparez avec d’autre salariés, certes nous faisons des heures mais c’est un choix pour avoir une qualité de vie. Lorsque l’on fait un reportage il serait bon d’aller au bout et non de s’arrêter à 2 interventions qui est loin de la réalité même si on sait que certains couples on moins de chance que nous mais sa reste une minorité. Aujourd’hui nous allons certainement passer un cap et passer de la gérance à la franchise avec un accompagnement et une aide de leur part et nous avons confiance. Un gérant ravi d’être dans la branche casino et pour les autre avant de se plaindre il est toujours possible de changer de travail, mais faut il encore le vouloir.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


Afficher les boutons
Masquer les boutons