Abdeslam : une histoire de famille ?

Abdeslam : une histoire de famille ?

Complément d’enquête du 21 avril 2016

Abdeslam : une histoire de famille ?

« Complément d’enquête » faisait le 21 avril 2016 le portrait de Salah et Brahim Abdeslam, responsables des tueries de novembre 2015 à Paris. Le cadet, seul survivant des attentats, a été arrêté le 18 mars, au lendemain de l’enterrement de son frère aîné. Qui sont vraiment ces deux frères de sang ? Des fêtards, « fumeurs de chichon » et buveurs de bière, des bras cassés habitués à tout rater ? Comment ont-ils basculé ensemble dans l’horreur ?

Après les attentats, leur grand frère Mohamed s’est improvisé porte-parole de la famille pour décrire Salah comme « un garçon tout à fait normal ». Tous deux ont grandi au deuxième étage d’un petit immeuble, sur la place Communale de Molenbeek, en Belgique. Chez les Abdeslam, il y avait cinq enfants. La famille, qui reçoit aujourd’hui des menaces de mort, habite toujours ici.

Une famille très unie

Les parents sont venus du Maroc à la fin des années 60, comme des milliers de travailleurs. Le père est décrit comme un employé modèle de la Stib (le société de transports en commun bruxelloise), toujours souriant et réservé. La famille, très unie, est déterminée à sortir ses quatre garçons de la délinquance.

Brahim, qui met le feu en 1998 à l’appartement familial, n’a pas laissé aux témoins rencontrés par Julien Daguerre le souvenir de quelqu’un d’intelligent… Mais ce n’est pas le cas de Salah. L’un de ses anciens profs le décrit comme un élève dégourdi et plutôt charismatique. Mais lui aussi va se lancer dans des braquages ratés…
Une enquête de Julien Daguerre et Baptiste Des Monstiers.

Abdeslam : une histoire de famille ? un reportage de Complément d’enquête (France 2)

 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


Afficher les boutons
Masquer les boutons