Flint, une ville empoisonnée

Flint, une ville empoisonnée

Envoyé spécial du 28 avril 2016

Flint, une ville empoisonnée

De l’eau contaminée par des bactéries, des canalisations toxiques qui libèrent du plomb, plus de 80 cas de légionellose, dont 10 morts. En octobre dernier, le scandale de “l’eau contaminée de Flint”, dans le Michigan, a fait la une des journaux américains. Depuis, la ville est malade et surtout en colère.

Pendant près de deux ans, les habitants de cet ancien fleuron de l’industrie automobile située au nord de Detroit ont consommé, dans l’indifférence générale et malgré leurs cris d’alerte, une eau du robinet souillée, chargée en bactéries et en plomb. Résultat, des milliers d’enfants pourraient à l’avenir souffrir de problèmes de développement et de retards de croissance. De nombreux adultes sont déjà malades.

Du « racisme environnemental » ?

Aujourd’hui encore, l’eau de la ville est impropre à la consommation. Comment un tel drame a-t-il pu arriver ? Aurait-il pu être évité ? Dans une ville pauvre où plus de 60% des habitants sont noirs, le doute s’installe. Les autorités ont-elles voulu les empoisonner ? Le gouverneur républicain du Michigan a présenté ses excuses mais a rejeté l’accusation de « racisme environnemental ».

« Envoyé spécial » a enquêté sur les raisons de ce drame sanitaire. Une équipe du magazine est allée à la rencontre des victimes, mais aussi des révoltés qui ont décidé de se battre contre ce qui apparaît de plus en plus non pas comme un accident, mais bien une faillite du système.

Un reportage de Jennifer Luby et Edward Bally.

Flint, une ville empoisonnée un reportage de Envoyé spécial (France 2)

 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


Afficher les boutons
Masquer les boutons