Quand la religion fait vendre

Quand la religion fait vendre

Envoyé spécial du 02 juin 2016

Mode, quand la religion fait vendre

Des défilés de mode avec des vêtements appelés « pudiques ». Des voiles, des tenues amples et couvrantes… ou encore des burkinis, les bikinis-burqas qui permettent aux musulmanes pratiquantes de se baigner sans montrer le moindre bout de peau, hors visage, mains et pieds. Certaines marques de luxe et grand public se lancent à l’assaut de cette mode religieuse. Un marché qui pourrait représenter 480 milliards de dollars en 2019.

Une Fashion Week de la « mode pudique »

Cette mode a sa Fashion Week, ses bloggeuses célèbres qui font la pluie et le beau temps du style modest (que les francophones ont traduit par « pudique »), et ses « hidjabistas », les fashionistas en hidjab. Voilées, mais avec style. Ce marché se développe au Moyen-Orient bien sûr, mais aussi au Brésil ou au Royaume-Uni. La France, elle, résiste toujours, la mode religieuse s’y achète exclusivement sur internet. Qui sont les femmes qui se procurent ces vêtements ? Des musulmanes, des évangélistes, mais pas seulement. Enquête.

Un reportage de Virginie Vilar Olivier Gardette, Vincent Piffeteau, Julien Pelletier, Karim Annette, Mathieu Besnard, Emmanuel Charrieras, Antonin Fajon, Perceval Briclot, Marine Cargnino, Thierry Mongellaz, Kamel Founas et Wandrille Lanos.

Mode, quand la religion fait vendre un reportage de Envoyé spécial (France 2)

 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


Afficher les boutons
Masquer les boutons