Syrie : les voix de la guerre

Syrie : les voix de la guerre

Envoyé spécial du 09 juin 2016

Syrie : les voix de la guerre

Ruqia Hassan, une enseignante syrienne de 30 ans, a été assassinée par Daech en septembre 2015. Son crime : avoir dénoncé sur les réseaux sociaux les exactions du groupe Etat islamique dans la ville de Raqqa où elle vivait. L’information et son contrôle sont devenus un enjeu de cette guerre.

Ils témoignent contre la barbarie

Depuis le début de la révolution, comme Ruqia Hassan, des citoyens syriens ont décidé de témoigner contre la barbarie. Pour contrer la censure, ils ont créé leurs propres réseaux d’information. Près de 300 d’entre eux l’ont payé de leur vie. Aujourd’hui, la plupart de ces journalistes-citoyens se sont réfugiés en Turquie pour développer leurs nouvelles publications. Mais ils n’y sont pas non plus en sécurité : les tueurs de Daech ont exécuté trois d’entre eux l’an dernier.

Un reportage de Kristian Autain, Loup Krikorian, Edouard Piquereau et Benoît Sauvage.

Syrie : les voix de la guerre un reportage de Envoyé spécial (France 2)

 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


Afficher les boutons
Masquer les boutons