Kebab : plus fort que le burger ?

Kebab : plus fort que le burger ?

Un reportage du 26 juin 2016

Kebab : plus fort que le burger ?

C’est l’un des sandwichs préférés des Français : le kebab. Il s’en vend un toutes les dix secondes. Viande, salade, tomates, oignons, la recette est simple et séduit les adolescents avec une formule souvent à moins de six euros. Au point qu’à la sortie des lycées, les restaurants kebabs concurrencent aujourd’hui la cantine. Le marché du kebab génère plus d’1,2 milliard d’euros de chiffre d’affaires annuel et se situe en 3e position juste derrière l’éternel sandwich baguette et le hamburger. En France, on compte aujourd’hui 10 000 points de vente ; des indépendants surtout mais aussi des chaînes de franchisés. Et pourtant, le kebab a mauvaise réputation : trop gras ou parfois fabriqué dans des conditions d’hygiène douteuse dans les restaurants ou chez leurs fournisseurs en Allemagne. Alors de jeunes entrepreneurs prennent le contre-pied en misant sur des kebabs dits gourmets. Une école spécialisée a même ouvert ses portes proposant des sessions de formation au kebab chic. De la France à l’Allemagne, enquête sur un sandwich adoré mais aussi controversé.

 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


Afficher les boutons
Masquer les boutons