Masdar, une cité verte au pays de l'or noir

Masdar, une cité verte au pays de l’or noir

Un reportage du 20 juillet 2016

Masdar, une cité verte au pays de l’or noir

Le projet confié par l’Emirat d’Abu Dhabi à Norman Foster relève du défi : le cabinet du célèbre architecte a pour mission d’ériger, au beau milieu du golfe persique, une ville écologique modèle de six millions de mètres carrés, capable d’accueillir 50 000 personnes. Le budget dédié à ce vaste projet, entamé en 2008, est lui aussi pharaonique : il s’élève à 10 milliards de dollars. Baptisée Masdar, cette cité verte doit permettre au pays de l’or noir de préparer l’après-pétrole. Cette transition vers l’indépendance énergétique passe par la construction de la plus grande ferme photovoltaïque au monde et la conception d’un système de recyclage de l’eau ultrasophistiqué. Pas à pas, retour sur la naissance de cette cité du futur, jusqu’à l’ouverture de l’université, du métro et du parc de voitures électriques.

Masdar, une cité verte au pays de l’or noir un reportage de France 5

 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


Afficher les boutons
Masquer les boutons