Pères malgré eux

Pères malgré eux

Envoyé spécial du 23 juillet 2015

Pères malgré eux

« A sa naissance, je ne suis pas allé voir ma fille. Je ne voulais pas être père. Mais un jour, une femme et son désir d’enfant, plus fort que tout, m’ont désigné père malgré moi. »

Ainsi parle Matthieu, devenu père contre sa volonté à 45 ans, qui vit sa paternité comme une trahison. En couple depuis trois mois, il dit avoir été naïf, avoue ne pas s’être protégé et avoir fait confiance à sa partenaire.

Marco, 38 ans, marié et père d’une petite fille de 16 mois, est, lui, poursuivi en justice pour reconnaître un enfant âgé de 8 ans − qu’il n’a jamais rencontré. Un enfant issu d’une aventure d’un soir qui menace aujourd’hui son équilibre familial…

Pour la justice, le père biologique doit assumer

Pour les juges, la naissance d’un enfant ne peut être considérée comme un préjudice. Si l’homme est bien le père biologique, la justice considère qu’il doit assumer et subvenir aux besoins matériels de l’enfant. Marc, 50 ans, en fait l’amère expérience dans le bureau de son avocate. Il s’apprête à payer très cher les conséquences d’une relation éphémère sur internet…

Qui sont ces hommes qui dénoncent les paternités imposées ? Les femmes seraient-elles toutes-puissantes quand il s’agit de donner la vie ? Comment se construisent les enfants issus de ces relations éphémères ? Des témoignages rares d’hommes, de femmes et d’enfants devenus adultes. Des enfants en souffrance, en quête de leurs origines.

Un reportage d’Elise le Bivic, Marie Laure Gautier, Richard Michel et Miriam Milent diffusé dans « Envoyé spécial » le 28 juillet 2016.

Pères malgré eux un reportage de Envoyé spécial (France 2)

 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


Afficher les boutons
Masquer les boutons