Stage commando : Armée de terre

Stage commando : Armée de terre

Appels d’urgence du 19 septembre 2016

Stage commando : Armée de terre

Ils sont 17 militaires : parachutistes, légionnaires, artilleurs, Forces Spéciales… Parmi eux, une femme.Pendant quatre semaines, les équipes d’Appels d’Urgence vont suivre le stage des moniteurs commando dans la région de Colioure dans les Pyrénées-Orientales. Un stage très redouté qui leur permettra de devenir à leur tour instructeur pour les futurs commandos. Pour cela, ils devront résister aux terribles épreuves qui les attendent.24h sur 24h, isolés du monde, les stagiaires ne connaîtront aucun répit. Beaucoup ont déjà connu l’épreuve du combat, tous sont  » des durs à cuire « … Pourtant, cette fois, dans le froid, l’eau, la neige, ils vont devoir repousser leurs limites physiques et morales. A un rythme effréné, ils alterneront entre les courses et les marches commando en montagne, l’escalade, les exercices d’attaque de nuit, les parcours du combattant en milieu aquatique, le combat au corps à corps, le maniement d’explosifs… En état d’alerte permanent, ils dormiront une à deux heures par nuit maximum, mangeront peu et devront assimiler les méthodes de combat et d’infiltration des commandos.L’objectif des instructeurs : plonger les candidats dans un état de fatigue extrême pour tester leur rusticité, leur résistance et leur gestion du stress. Pour les 17 stagiaires, l’enjeu est important puisque tous se destinent à commander des sections de combat. Pour obtenir le droit de porter l’insigne convoité des moniteurs commando, ils vont devoir puiser au plus profond d’eux-mêmes et faire leur devise des commandos :  » Qui ose gagne « . Vont-ils tenir jusqu’au bout ?

Stage commando : Armée de terre un reportage de Appels d’urgence (TMC)

 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


Afficher les boutons
Masquer les boutons