Des ghettos aux villas de milliardaires : Dallas, un univers impitoyable

Des ghettos aux villas de milliardaires : Dallas, un univers impitoyable

Un document du 09 octobre 2016

Des ghettos aux villas de milliardaires : Dallas, un univers impitoyable

Située au cœur du Texas, la ville de Dallas a bâti sa réputation sur la série culte des années 80, les champs de pétrole et le folklore cowboy. Mais aujourd’hui, le Dallas du XXIe siècle est surtout le symbole de la résurrection de l’Amérique.

Ici, tout est possible et tout est fait pour attirer les investissements. La ville s’est développée dans de nombreux secteurs, notamment les nouvelles technologies et l’immobilier. L’économie du Texas est devenue la deuxième la plus performante des États-Unis, juste derrière la Californie, et le chômage est en baisse (sous les 5%, l’un des taux les plus faibles d’Amérique). Résultat, Dallas est l’une des agglomérations les plus attractives des États-Unis. 2000 nouveaux habitants viennent s’y installer chaque mois, attirés par les opportunités de carrière, la qualité de la vie et un pouvoir d’achat plus important qu’ailleurs.

Originaire de Seine-Saint-Denis (93), Tony, un jeune Français, vit aujourd’hui son rêve américain. À force de travail, il est devenu le coiffeur en vogue de Dallas et compte parmi ses clientes la « vraie » Sue Ellen, l’actrice Linda Gray. Venus de New York, Andrew et sa famille ont plaqué la grosse pomme et son stress pour s’installer dans une grande maison d’un quartier cossu de la ville. Quant aux grosses fortunes texanes, c’est à celle qui se fera construire le plus beau palais.

Si Dallas est aujourd’hui la capitale américaine des milliardaires et du bling-bling, elle est aussi l’une des villes américaines où les inégalités sont les plus criantes. Laurent, un autre Français, pilote d’hélicoptère au sein du prestigieux Dallas Police Department, sillonne tous les jours, depuis les airs, les quartiers pauvres du sud de la ville. Ici, un habitant sur cinq vit au-dessous du seuil de pauvreté, 136 meurtres y ont été commis l’année dernière, et la drogue, en particulier le crack, y fait des ravages. C’est aussi à Dallas que se trouve le plus grand bidonville d’Amérique, « Tent city », où des milliers de sans-abri et de déshérités vivent dans des conditions inhumaines.

Des ghettos aux riches villas de milliardaires, avec Paul, le chômeur longue-durée, et les Caruth, l’une des familles plus puissantes du Texas, plongée au cœur de l’univers toujours aussi impitoyable de Dallas, version 2016.

 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


Afficher les boutons
Masquer les boutons