Sécurité civile : les anges gardiens du ciel

Sécurité civile : les anges gardiens du ciel

Appels d’urgence du 17 octobre 2016

Sécurité civile : les anges gardiens du ciel

Ils sont rapides et capables d’atteindre les endroits les plus inaccessibles… Chaque jour en France, des pilotes d’hélicoptères sauvent des vies.Tous appartiennent à la sécurité civile. C’est-à-dire qu’ils interviennent en soutien du Samu, des pompiers ou de la gendarmerie, en cas d’extrême urgence ou de situation de grande tension.Tous appartiennent à la « Force Dragon », l’unité des pilotes chevronnés formés au pilotage extrême. Et pour cause, ils doivent être capable de se poser n’importe où en haute montagne ou en plein milieu d’une route.De leur habileté dépend souvent la vie de ceux à qui ils viennent en aide.La plupart des villes sont considérées comme des zones ultra-sensibles interdites de survol, sauf pour les hélicoptères de la sécurité civile… Son statut d’hélicoptère d’état permet au dragon de réaliser des missions sanitaires en « s’affranchissant » de la réglementation. Le Dragon 69 peut survoler Lyon et s’y poser dès que la configuration terrestre le permet. Parmi les plus modernes au monde, l’hélicoptère atteint une vitesse de croisière de 240 km/h et peut embarquer jusqu’à 8 personnes, en plus de son équipage opérationnel. Son champ d’action est d’environ 100 miles nautiques autour de la base, soit un rayon de plus de 180 km, avec une autonomie de 2H15 de vol ce qui représente plus de 500 km. Et ce sont les victimes de la route que ces anges gardiens du ciel sauvent le plus souvent. Carambolages, accidents graves… lorsqu’une victime doit être hospitalisée au plus vite, les pilotes d’hélicoptères sont souvent le seul espoir.

Sécurité civile : les anges gardiens du ciel un reportage de Appels d’urgence (NT1)

 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


Afficher les boutons
Masquer les boutons