13-Novembre : ce que l'on n'a pas su voir

13-Novembre : ce que l’on n’a pas su voir

Envoyé spécial du 03 novembre 2016

13-Novembre : ce que l’on n’a pas su voir

Il y a juste un an, à 21h17, le 13 novembre 2015, la terreur envahissait de nouveau Paris. La société française avait presque oublié la menace terroriste. Mais l’attaque contre Charlie Hebdo, huit mois plus tôt, n’était pas un événement isolé. Ce document du magazine « Envoyé spécial » décrypte les signaux qui alertaient sur une réalité sous-estimée, depuis l’affaire Merah jusqu’aux attentats de l’été 2016.

Pendant un an, Mohamed Sifaoui a scanné l’idéologie de l’Etat islamique. Son enquête sur les racines idéologiques de Daech, inspirées par les Frères musulmans égyptiens et le régime wahhabite salafiste saoudien, s’appuie sur des vidéos inédites et les analyses des meilleurs spécialistes du monde musulman.

A l’origine de la violence de Daech, la pensée wahhabite de l’Arabie saoudite

Qu’est-ce que le wahhabisme ? Qu’est-ce que le salafisme ? Comment s’est propagée la culture du jihad ? Quels sont les liens entre le jihadisme et le wahhabisme saoudien ? Comment la monarchie d’Arabie saoudite a-t-elle instrumentalisé cette idéologie très minoritaire dans la péninsule Arabique ?

Cette monarchie, très puissante et tolérée par les démocraties occidentales, n’appelle pas officiellement au jihad, mais « inspire » les terroristes. Abou Salman Al-Faransi (le Français), notamment, s’en réclame. L’un des ouvrages de référence du royaume, La Voie du musulman, de l’Algérien Abou Bakr Jaber Al-Jazaïri, est traduit en français et disponible en quelques clics sur le net.

Sur les lieux saints de l’islam, l’idéologie salafiste était déjà responsable de massacres et tueries de masse. Depuis les années 1970, Afghanistan, Algérie, Bosnie, Tchétchénie, puis Sahel, Nigeria, Yémen, Libye, et enfin Irak, Syrie… tous les conflits ou presque ont pris une teinte salafiste. En une trentaine d’années, le phénomène a fini par atteindre l’Occident…

Une convergence absolue avec les Frères musulmans

Le documentaire montre aussi les liens entre l’idéologie d’une monarchie saoudienne dont les intérêts s’opposent au pouvoir égyptien et une confrérie qui fonctionne sur un mode mi-fasciste, mi-révolutionnaire : les Frères musulmans. Une forme de populisme islamiste qui endoctrine les populations en prenant en otage la religion islamique. Premières visées : les femmes et leurs tenues vestimentaires. On reverra au passage cette vidéo où le président Nasser se moque en public de leur volonté d’imposer le voile islamique, sous des tonnerres de rires et d’applaudissements… C’était il y a cinquante ans.

L’ex-juge antiterroriste Marc Trévidic, le journaliste Adel Gastel, l’universitaire spécialiste des textes jihadistes Jean-Pierre Milelli, l’historienne Jacqueline Chabbi, l’ex-responsable de la DGSE Alain Chouet, entre autres, apportent leur éclairage sur ces connivences entre islam politique et terrorisme.

Un document de Mohamed Sifaoui, Xavier Gaillard, Ludovic Marcellin et Adel Gastel.

13-Novembre : ce que l’on n’a pas su voir un reportage de Envoyé spécial (France 2)

 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


Afficher les boutons
Masquer les boutons