Trudeau : le candidat était trop beau

Complément d’enquête du 5 janvier 2017

Trudeau : le candidat était trop beau

Qu’y a-t-il derrière la com’ ? Les promesses de campagne sont-elles respectées ? Enquête au Canada auprès d’un Premier ministre élu en 2015 après une campagne éclair et qui bat des records de popularité. Ecolo à la différence de son prédécesseur conservateur Stephen Harper, féministe et « fier de l’être », ouvrant grand les frontières de son pays à des milliers de réfugiés syriens, cet ancien enseignant du secondaire reconverti dans les rangs du Parti libéral du Canada (centre gauche) a réalisé un sans-faute politique. Le style « cool » et décontracté de ce « chouchou du web » séduit le monde entier.

Des promesses de campagne vite rompues

Mais un an après son arrivée au pouvoir, Justin Trudeau connaît ses premiers revers : il ne tiendrait pas toutes ses promesses de campagne… Sur le dossier brûlant des sables bitumineux qui font du Canada l’un des plus gros pollueurs de la planète, sur la création d’un pipeline qui relierait la province de l’Alberta à Saint John, au Nouveau-Brunswick, via le Québec, il leur a même tourné le dos. Son soutien au controversé traité CETA fait lui aussi débat.

Un portrait signé Irène Bénéfice, Mathieu Dreujou et Vincent Gobert.

Trudeau : le candidat était trop beau un reportage de complément d’enquête (France 2)

 

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*