Hénin-Beaumont : « La Voix du Nord » fait front

Complément d’enquête du 23 mars 2017

Hénin-Beaumont : « La Voix du Nord » fait front

Avant les régionales de 2015, un quotidien prend position contre le Front national… Du jamais vu dans la presse locale. Avec sa une « Pourquoi une victoire du FN nous inquiète », La Voix du Nord s’est attiré la vindicte des élus et partisans frontistes. Que penser de ce choix de combattre ouvertement Marine Le Pen ? Réflexe citoyen ou militantisme déplacé ? Pour essayer de comprendre, « Complément d’enquête » a passé deux semaines à Hénin-Beaumont.

Dans la ville du Nord arrachée à la gauche par Steeve Briois en 2014, les hostilités ne semblent pas près de s’apaiser. En 2015, un mur « anti-cambrioleurs » édifié par la mairie a surtout réussi à dresser définitivement les deux camps l’un contre l’autre. D’un côté, une institution locale fondée en 1942 par la Résistance, de l’autre, la mairie frontiste et ses électeurs.

Un choix éditorial assumé

Du côté du quotidien, on assume un choix éditorial… et on est fatigué de devoir publier les droits de réponse systématiques de la mairie. Un véritable « harcèlement » qui vise à « user » les journalistes, selon l’équipe. La mairie, de son côté, se dit injustement traitée, victime d' »ironie, de mesquinerie et d’attaques perfides »… et riposte en accusant le quotidien d’être « un journal partisan », une « officine de gauche ».

Un reportage de Matthieu Fauroux, Julien Pelletier et Vincent Gobert.

Hénin-Beaumont : « La Voix du Nord » fait front un reportage de Complément d’enquête (France 2)

 

 

Publicité





Publicité