Dentexia : le scandale des « sans-dents »

Envoyé spécial du 27 avril 2017

Dentexia : le scandale des « sans-dents »

La promesse était belle : de nouvelles dents pour deux fois moins cher que chez un dentiste libéral. Avant de pousser les portes des centres dentaires Dentexia, deux tiers des patients avaient renoncé à se soigner, faute de moyens. La contrepartie pour retrouver le sourire : payer les soins d’avance, si besoin avec des crédits souscrits au sein-même de ces centres dentaires. Mais très vite, des patients se plaignent de malfaçons, les soins s’espacent : en mars 2016, Dentexia est liquidé, laissant 2 500 patients sur le carreau.

Privatisation de la santé : quels risques ?

Escroquerie ou mauvaise gestion ? Une information judiciaire est en cours. Edentés et endettés, la plupart des patients n’ont toujours pas repris leurs soins un an après. Comment un tel scandale sanitaire et financier a-t-il pu se produire en France ? Quel risque y a-t-il à privatiser la santé ? Alors que de nouveaux centres dentaires dits « low cost » ouvrent chaque mois, toutes les mesures ont-elles été prises pour éviter qu’un nouveau scandale Dentexia ne se produise ?

Une enquête d’Alice Gauvin, Mathieu Beaudouin et Soline Braun.

Dentexia : le scandale des « sans-dents » de envoyé spécial (France 2)

 

 

Publicité





Publicité