Fruits frais prédécoupés : l’incroyable succès

Un reportage du 02 juillet 2017

Fruits frais prédécoupés : l’incroyable succès

Lors d’un long trajet en train ou en voiture, l’option la plus pratique reste bien sûr le « casse-croûte », si possible savoureux. Pour les fruits par exemple, autant éviter d’éplucher. Et vive le prêt-à-consommer ! Un filon que certains ont décidé d’exploiter en développant toute une gamme de primeurs prédécoupés, dont les ventes ont été multipliées par quatre en six ans ! Ananas, mangues : comment ces produits frais sont-ils travaillés pour être pratiques à manger sur le pouce mais aussi se conserver plus longtemps ? Ultra frais ou frais, cueillis à maturité ou non, quels critères de qualité les distinguent les uns des autres ? Entre production, découpe, emballage et transport, quels parcours inédits vont suivre vos fruits préférés ? Nous fait-on payer ces mini-portions au prix maxi ?

 

 

Publicité





Publicité