Le tatoueur, sa femme et les tueurs à gages

Un reportage du 24 septembre 2017

Le tatoueur, sa femme et les tueurs à gages

Abattu à la manière d’une figure du grand banditisme. Une exécution de sang-froid, au calibre 9 mm, signée par un tireur cagoulé et embusqué dans la pénombre. Sept balles tirées à bout portant pour ce qui pourrait aisément passer pour « l’oeuvre » d’un professionnel. Sauf que le profil de l’homme tué devant chez lui mercredi soir, impasse Nardy (13e), alors qu’il venait tout juste de descendre de sa moto et ouvrait son portail, ne colle pas.