Courses illégales en ville : le fast and furious français

Un reportage du 08 octobre 2017

Courses illégales en ville : le fast and furious français

Dans le cadre d’une opération «anti runs sauvages», ces courses de voitures non autorisées sur les routes, près de 30 militaires de la gendarmerie (Escadron départemental de sécurité routière et les gendarmes de la compagnie de Muret) sont intervenus pour mettre un grand coup d’arrêt sur ces pratiques dangereuses. Un véhicule a été contrôlé à la vitesse de 162km/h pour une vitesse maxi autorisée de 70km/h. Le propriétaire de ce véhicule BMW série M3, s’est vu retirer son permis de conduire et son véhicule a fait l’objet d’ une immobilisation judiciaire. Il est reparti sans sa voiture.

 

 

 

Publicité





Publicité