Sénat : gros chèques et petites combines

Envoyé spécial du 12 octobre 2017

Sénat : gros chèques et petites combines

Que s’est-il passé dans les coulisses du Sénat entre 2002 et 2014 ? La justice enquête sur un vaste système de détournement de fonds qui aurait prospéré dans les rangs des partis de droite. En douze ans, près de 8 millions d’euros d’argent public auraient été détournés par le biais de l’Union républicaine du Sénat, l’URS. Des sommes que les bénéficiaires appelaient entre eux les « chocolats du Sénat ».

Une centaine de sénateurs impliqués ?

Pour la première fois face aux caméras d’ »Envoyé spécial », deux hommes au cœur du système ont accepté de livrer leur témoignage sur ces pratiques. Michel Talgorn se serait trouvé au centre d’un montage très sophistiqué visant à masquer ces détournements. Il aurait rédigé des milliers de chèques pour une centaine de sénateurs. François Thual, lui, aurait signé une partie de ces chèques et servi de « distributeur » d’argent. Aujourd’hui mis examen, ces deux témoins clés ne veulent pas porter seuls la responsabilité de cette affaire et ont décidé de parler à « Envoyé spécial ».

Une enquête de Pascal Henry et Olivier de Gandt.

Sénat : gros chèques et petites combines un reportage de Envoyé spécial (France 2)