Chasse à l’homme en Tchétchénie

Envoyé spécial du 23 novembre 2017

Chasse à l’homme en Tchétchénie

Azamat est tchétchène. Depuis six mois, il se cache quelque part en France. Il a peur d’être retrouvé et assassiné car dans son pays, il est menacé de mort. Depuis le début de l’année en Tchétchénie, des dizaines, voire des centaines d’hommes auraient été arrêtés, détenus dans des endroits secrets et torturés, juste parce qu’ils sont homosexuels.

La Tchétchénie fait pourtant partie de la Fédération de Russie où l’homosexualité n’est pas illégale. Mais le président tchétchène, Ramzan Kadyrov, qui a installé un régime autoritaire depuis dix ans, mène une véritable chasse à l’homme, loin de Moscou.

L’homosexualité « n’existe pas » en Tchétchénie, selon les autorités

Nous nous sommes rendus en Tchétchénie, où les autorités nient ces exactions et affirment même que l’homosexualité n’existe pas dans leur pays. En France et en Russie, nous avons aussi rencontré des rescapés qui, pour la première fois et malgré le danger, ont eu le courage de nous raconter longuement leur histoire.

Un reportage d’Elise Menand, Philippe Maire et Benoît Sauvage.

Chasse à l’homme en Tchétchénie un reportage de Envoyé spécial (France 2)

 

 

Publicité





Publicité