Le sommeil est d’or

Complément d’enquête du 23 novembre 2017

Le sommeil est d’or

Leurs nuits ne durent que quatre ou cinq heures… Les courts dormeurs représentent moins de 6% de la population. Depuis peu, ils ont cessé d’être des symboles de productivité. Même désaffection à prévoir pour ces cadres qui restent au bureau jusque tard le soir. Des études ont en effet montré qu’un salarié qui a des problèmes de sommeil va faire perdre à son entreprise… deux semaines par an !

Prime au repos

Aux Etats-Unis, où le manque de sommeil coûterait 411 millards de dollars par an, une entreprise américaine a demandé à ses salariés de mesurer le temps qu’ils passent dans les bras de Morphée… Elle offre une prime à ceux qui dorment le mieux la nuit, car ils sont aussi les plus productifs ! Coaching en sommeil, casques pour s’endormir plus vite : aujourd’hui, la tendance est au temps de repos, encouragé par les patrons eux-mêmes, pour cause de performance au travail.

Un reportage de Guillaume Couderc.

Le sommeil est d’or un reportage de Complément d’enquête (France 2)

 

 

Publicité





Publicité