Facebook, l’envers du réseau